Accueil > Conseils de rédaction > Bien présenter son CV

Bien présenter son CV

Le contexte

Pour être lu avec attention par votre futur employeur, votre CV doit être bien présenté. Conseils, trucs et techniques pour une présentation parfaite de ce passeport pour l'emploi.

Des règles simples à respecter


> La fantaisie est risquée (à quelques rares exceptions près : fonction de Directeur Artistique dans la publicité, styliste...). Optez pour du papier blanc de qualité normale (80 grammes maximum, éviter le vélin ou le papier luxueux), non quadrillé ni ligné.

> Le format sera standard (21 x 29,7 cm), toujours utilisé « à la française » (dans le sens de la hauteur). Bien sûr, il est exclu d'employer le papier à en-tête de l'entreprise dont vous êtes salarié !

> La présentation du CV doit assurer un confort de lecture optimal. Pour ce faire, il est convenu d'aligner à gauche l'ensemble des éléments, et de revenir à la ligne pour toute information nouvelle.

> Écrire exclusivement au recto de chaque feuille, en respectant une marge de 1 à 2 cm, avec un interlignage « aéré » (1,5 par exemple). La lisibilité des différentes rubriques est essentielle : si le CV n'est pas limpide, le recruteur risque de renoncer purement et simplement à le lire !

> Vous pouvez agrémenter votre document en utilisant par exemple une police de caractères pour les rubriques, une pour les têtes de chapitre, et une pour le texte. Au-delà de trois polices de caractère, la lecture devient confuse.

> Si une photo est demandée dans l'annonce, mieux vaut la joindre. Cela ne signifie pas que le recruteur vous jaugera sur votre mine, mais simplement qu'il cherche à mettre un visage derrière un dossier de candidature anonyme. Dans ce cas, joindre une photo d'identité (récente !), mais jamais la photocopie d'une photo : vous risquez d'être... méconnaissable. Pour les hommes, le port d'une veste et d'une cravate est conseillé.

> Longueur : une page pour un débutant, deux maximum pour un cadre confirmé (huit à dix ans d'expérience minimum). Il est préférable d'agrafer le document en haut à gauche (pas de trombone).

Soignez le style


> Le texte doit être immédiatement compréhensible, précis et cohérent. Se dispenser de tout « jargon » hermétique. Le langage technique peut au contraire être employé, s'il est connu de la profession. Des mots tels que Windows ou Word sont utilisables, car leur notoriété dans le grand public est suffisante. Si ce n'est pas le cas, recourir à un terme plus répandu, en somme transcrire.

> Ne formulez jamais d'opinions péremptoires ou définitives sur vous-même ou vos précédentes entreprises. Le recruteur risque de craindre d'être un jour jugé à son tour !

> Votre style rédactionnel doit demeurer dans le juste milieu : ni alambiqué, ni lapidaire. Les négations ou tournures négatives seront bannies autant que possible. Ne jamais dire «jamais » (exemple : un responsable de la clientèle qui affirmerait : « Je n’ai jamais eu de réclamations »). On s'efforcera de transformer une négation en affirmation.

> Abréviations : mentionner en principe le sens exact des termes employés (sauf pour les plus connues : EDF, SNCF...).

> Écrire les nombres en chiffres : 25% plutôt que vingt-cinq pour cent.

Bon à savoir

La plupart des recruteurs se donne 30 secondes pour parcourir un CV puis décider de le conserver ou de l'envoyer à la corbeille : vous n'avez pas le droit à l'erreur !