Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier
Accueil Tous nos articles Quelles solutions quand on ne peut plus rembourser un crédit ?

Quelles solutions quand on ne peut plus rembourser un crédit ?

Les parcours de vie ne sont linéaires pour personne. Il peut arriver à tout-un-chacun de traverser une période difficile et de ne plus pouvoir honorer ses dettes. Mais alors que la tendance est parfois au repli, il faut tout au contraire agir au plus vite et ne pas laisser la situation se dégrader.

Un problème de santé, une période de chômage, des dépenses imprévues et tout bascule. Les mensualités de votre crédit ne passent plus dans votre budget. Nous ne sommes jamais à l'abri de cela. Et lorsque ça arrive, c'est un peu la panique. Pourtant, il faut garder la tête froide et réagir le plus vite possible. Car si la situation n'est pas résolue rapidement, c'est très vite la dégringolade et le cercle infernal. Il faut agir immédiatement. Et savoir quoi faire. Afin de vous guider, voici une liste non exhaustive d'actions à entreprendre pour rétablir la situation.

Demander un réaménagement de crédit

Parlez à votre banquier ! Aux premiers signes d'alerte, informez-le de la situation. Si vous avez des relations stables avec lui depuis un certain nombre d'années, il est fort probable que, ayant suivi votre situation financière sur une longue durée, il soit ouvert à une renégociation des termes de votre contrat de prêt. N'hésitez donc pas à le solliciter afin de demander un réaménagement de l'échéancier. Si vous lui apportez des arguments solides, vous pourrez négocier avec lui un report de mensualités ou un allègement de celles-ci. Rien ne vaut un arrangement à l'amiable.

Faire fonctionner vos assurances

Vous avez sûrement contracté une assurance sur votre prêt. Vérifiez-en au plus tôt les modalités jusque dans les petites lignes, pour savoir si votre situation justifie de la faire jouer. Néanmoins, il y a souvent un délai de carence, il va donc vous falloir trouver une solution intermédiaire le temps qu'elle prenne le relais le cas échéant. Pour pouvoir en bénéficier, l'instruction du dossier est assez lourde, il est donc nécessaire de ne pas tarder à le constituer.

Penser au regroupement de crédits

Si votre situation n'entre pas dans les clauses de prise en charge de l'assurance et que vous avez plusieurs prêts à honorer, il vous reste le rachat de crédit. Mais il vous faut là aussi réagir vite, avant d'avoir des impayés et d'être inscrit au FICP (fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers). Pour obtenir ce prêt, vous pouvez vous adresser à votre établissement bancaire, en rédigeant un courrier de déclaration d'endettement. Mais n'hésitez pas à faire jouer la concurrence en consultant les différents sites d'établissements de crédits ou de courtiers en ligne. Vous pourrez dans la plupart des cas faire une simulation et une demande gratuite.

calcul

Demander le délai de grâce auprès du tribunal d'instance

Si toutes vos tentatives échouent et que votre créancier refuse un quelconque arrangement, il vous reste le délai de grâce du tribunal d'instance. Si vous lui apportez un dossier solide et pouvez justifier de la diminution de vos ressources, celui-ci est susceptible - même si ce n'est pas systématique - de vous accorder un étalement ou une suspension de votre dette. Il peut également décider que le taux d'intérêt des mensualités futures soit réduit. Si vous détenez plusieurs crédits, il sera néanmoins nécessaire d'effectuer une démarche indépendante pour chacun d'eux.

Instruire un dossier de surendettement

Il fait peur, on rechigne à s'y résoudre, et pourtant c'est parfois la dernière solution qu'il reste pour se sortir de ses ennuis financiers et redresser la barre. Saisir la Commission de surendettement auprès de la Banque de France est très fastidieux et administratif. Mais si votre dossier est recevable, elle permet un rééchelonnement de votre dette et c'est une démarche gratuite. Elle a l'avantage d'être suspensive pour certaines procédures comme les saisies ou les expulsions. Évidemment, cela suppose de perdre durant quelque temps votre indépendance financière. Néanmoins, si c'est votre dernière chance, n'hésitez pas à la tenter afin d'avoir un plan d'apurement et pouvoir repartir sur de nouvelles bases le plus vite possible.

Dès la première mensualité en retard, agissez !

Dans tous les cas, n'attendez jamais ! Lorsque vous sentez le problème venir, prenez-le tout de suite en main. Et anticipez-le au maximum. Car la situation sera beaucoup plus grave si vous laissez le problème s'installer. Si vous vous en occupez dès son apparition, il y a de fortes chances que vous puissiez redresser votre situation financière à moindres frais.

En revanche, si vous attendez, ce seront les problèmes en cascade : agios, frais d'impayés et de relances, inscription au FICP, obligation de remboursement intégral anticipé, voire pire. Plus il vous en coûtera, moins vous pourrez rembourser. Et l'ensemble de votre budget dépenses sera impacté. Il vous faut donc agir le plus vite possible et saisir toutes les possibilités existantes pour rebondir.

Publié le 02/03/2021

A lire ailleurs