Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier
Accueil Tous nos articles Mariage à l'étranger : est-ce vraiment valable ?

Mariage à l'étranger : est-ce vraiment valable ?

Vous avez l'idée de vous marier en dehors de la France, soit par envie de vous évader avec votre âme sœur française, soit pour rejoindre votre fiancé(e) résidant à l'étranger. Est-ce possible ? Tout à fait, si vous réalisez toutes les démarches nécessaires et remplissez toutes les conditions : non seulement nationales, mais aussi celles de l'autre pays.

Vous avez envie de vivre une cérémonie de rêve parmi des paysages exotiques et vous avez donc prévu votre mariage à l'étranger. Vous n'êtes pas les seuls. Beaucoup de couples décident de célébrer leur union dans des destinations de rêve : même des agences spécialisées ont été créées à cet effet.

Ou alors, votre fiancé(e) provient de l'étranger, et vous avez décidé d'officialiser votre histoire d'amour dans son pays d'origine, ou sur un territoire neutre. Quelle que soit la raison, un mariage à l'étranger, c'est possible. Mais comme pour tout, il y a des conditions à remplir et des démarches à réaliser pour que votre cérémonie se déroulant en dehors du sol français soit reconnue et valable au pays.

Primauté de la législation locale

Puisque vous vous trouvez sur un sol étranger, les règles en vigueur en matière de mariage sont aussi celles du pays concerné. Il est donc primordial de se renseigner à l'avance sur toutes les conditions. Par exemple, dans certains états, le mariage homosexuel n'est pas autorisé. Deux personnes du même sexe ne pourront donc pas s'y marier, même si ce type d'union est accepté en France. Comme le dit la réglementation : "Le mariage à l'étranger est valable dans le pays de célébration si – et seulement si – il a été célébré devant une autorité étrangère, dans les formes et selon les conditions légales en vigueur dans le pays étranger concerné."

À l'ambassade ou à la mairie

Lorsque vous êtes sûrs d'être en droit de vous marier, vous avez le choix entre deux autorités de célébration. Entre deux ressortissants français, le mariage peut soit se célébrer à l'ambassade ou au consulat français du pays désiré, soit devant les autorités locales. En revanche, si l'un des deux futurs mariés porte une nationalité étrangère, il vaut mieux directement se diriger vers officier de l'état civil local.

Concernant les documents à fournir, ils sont pratiquement identiques à ceux requis sur le territoire national : acte de naissance des époux, pièces d'identité, justificatif de domicile, liste des témoins. Néanmoins, s'ajoute à cette liste le certificat de capacité au mariage, délivré à l'ambassade française ou à la mairie où vous êtes domicilié. Prenez également en compte le fait que les autorités locales peuvent vous demander des traductions officielles (certifiées par un notaire) dans les langues nationales du pays où vous décidez de vous marier (sauf si vous célébrez le mariage à l'ambassade).

Comment rendre le mariage valable en France ?

Pour commencer, pour que votre union soit validée en France, vous devez veiller non seulement à remplir les conditions du pays où la célébration a eu lieu, mais aussi celles de la loi française : être âgé de plus de 18 ans, être présent à la cérémonie, être consentant, non-marié, avoir publié les bancs, prouver l'absence d'empêchements. Par exemple, le mariage d'un homme avec une seconde ou troisième épouse ne sera pas valide en France, même s'il a été célébré dans un pays où la polygamie est autorisée, car cette dernière s'oppose à la loi française.

Si votre mariage s'est déroulé à l'ambassade, il est automatiquement reconnu en France. Quant aux personnes qui s'unissent devant un officier de l'état civil local, elles doivent encore procéder à une transcription du mariage sur les registres de l'état civil du consulat de France, afin que celui-ci soit valide et opposable en France. "Cette transcription consiste à reporter dans les registres consulaires français les indications contenues dans un acte établi à l'étranger par une autorité étrangère", indique le site officiel de l'administration française.

Publié le 07/12/2020

A lire ailleurs