Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier
Accueil > Tous nos articles > Le consulting, ou l'art de transmettre un savoir-faire

Le consulting, ou l'art de transmettre un savoir-faire

Un consultant intervient dans les entreprises pour partager son expertise dans un domaine, pour transmettre un savoir et tenter d'améliorer le fonctionnement d'une organisation. C'est un métier qui requiert certaines qualités humaines – pédagogie, communication, empathie – et qui peut conduire à des secteurs très variés. Découvrez le job de consultant, les formations qui y mènent et les perspectives dans cette branche.

Devenir consultant paraît alléchant, car on s'imagine la liberté d'intervenir dans de nombreuses entreprises sans que la routine ne s'installe, les multiples rencontres, les déplacements fréquents… Mais qu'en est-il réellement ? Comme nous allons le détailler, le consulting possède plusieurs aspects qu'il est bon de connaître avant de suivre l'une des formations qui mènent à cette profession. Découvrez si vous avez les qualités requises pour faire un bon consultant et si les secteurs qui recrutent vous intéressent.

En quoi consiste le métier de consultant ?

Le consultant peut être expert dans un domaine précis ou plus généraliste et sa mission principale est simple : offrir conseils et services aux entreprises qui souhaitent améliorer leur fonctionnement.

Il va analyser la situation globale ou celle d'un service particulier, mettre en lumière les potentiels problèmes et proposer des solutions pour les résoudre. Ensuite, il accompagnera les responsables lors de la mise en place pratique de ses idées.

Pour parvenir à proposer des solutions à appliquer dans l'entreprise, le consultant va établir un diagnostic en amont, afin de mettre le doigt sur le ou les problèmes que rencontre la société. Il peut s'agir de mauvaises performances, de troubles humains, de souci de communication, qui gênent le bon fonctionnement général.

Ensuite, il proposera, en accord avec les principaux dirigeants, un plan d'action en tenant compte des moyens techniques, humains et financiers de l'entreprise qui a fait appel à lui. Une fois l'action lancée, il devra en suivre l'impact, s'assurer de son application sur le terrain et effectuer des bilans fréquents pour vérifier qu'elle apporte les bénéfices souhaités.

Consulting : formation et qualités nécessaires pour exercer

S'il n'existe pas de formation de consultant à proprement parler, plusieurs cursus scolaires (à Bac + 5) peuvent conduire à ce métier :


  • Master pro en gestion ou en ressources humaines.

  • Master pilotage stratégique d'entreprise.

  • Master gestion d'entreprise.

  • Master en recherche mention management socio-économique.

  • Master en instituts d'études politiques (IEP).

  • Master en école d'ingénieur spécialité management.

  • Master d'école supérieure de commerce spécialisé en conduite du changement.

Plusieurs voies sont possibles pour exercer ce métier. Il peut être nécessaire, pour un futur consultant, d'avoir une certaine expérience du monde de l'entreprise pour saisir les enjeux auxquels il sera confronté et pour s'assurer d'une certaine légitimité lorsqu'il impose des décisions parfois peu appréciées. Il faut garder en tête que les consultants ne sont pas toujours bien accueillis, surtout lorsqu'ils doivent restructurer des services et bouleverser les habitudes des employés.

Cela nous amène aux qualités dont doit faire preuve un bon consultant. Si parler anglais est un pré-requis assez courant, il lui faudra être à l'écoute, avec un sens aigu de l'analyse et un esprit de synthèse qui lui permettra d'identifier les problèmes et de proposer une solution concrète pour les résoudre. Il devra également être capable de communiquer clairement sur la stratégie à adopter, avec pédagogie, afin de transmettre un savoir-faire et une méthodologie.

Enfin, un consultant doit être autonome, rigoureux et sûr de lui, car il devra souvent imposer des idées et des solutions à des dirigeants et les convaincre du bien-fondé d'une stratégie.

consultant

Les perspectives de carrière dans le consulting

Les secteurs dans lesquels opérer des missions de consulting sont très variés, car tous les types d'entreprises peuvent avoir besoin d'une aide externe pour remédier à leurs maux. Cela permet de trouver un emploi – en indépendant ou via un cabinet de consulting – assez rapidement, même pour un débutant.

Pour les profils juniors, le salaire moyen tourne autour de 2500 à 3000 euros bruts, il peut grimper à 5000 euros pour un profil senior, puis dépasser les 8000 euros pour les postes de consultant manager, senior manager ou associé au sein d'un cabinet. La grille salariale varie selon la spécialité de chacun.

Devenir consultant (ou Business consultant / Business Analyst, qui sont les autres appellations de la fonction) permet de prendre part à des missions très variées, dans des entreprises qui ne se ressemblent pas. On évite ainsi la routine, ce qui garantit au professionnel d'être toujours dans une forme d'apprentissage lui permettant de se spécialiser toujours plus. Un point positif, auquel on opposera l'une des contraintes du métier : les déplacements fréquents qui rendent difficile une vie sédentaire, à moins d'effectuer ses missions en télétravail.

Publié le 11/01/2021

A lire ailleurs