Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Accueil Tous nos articles Comment bien rédiger un avis de décès ?

Comment bien rédiger un avis de décès ?

Pour la préparation des obsèques, rédiger un avis de décès est une étape importante. Sa rédaction est soumise à de nombreux codes qu'il est important de connaître. Une fois le contenu de l'annonce rédigé, l'avis de décès est alors prêt à être publié.

Il peut être difficile de gérer émotionnellement le départ d'un être cher. Prévenir les proches est une étape incontournable. L'organisation des funérailles doit avoir lieu dans les 6 jours qui suivent le décès d'une personne. C'est à ce moment-là qu'il faut penser à rédiger l'avis de décès et à le diffuser.

À quoi sert l'avis de décès ?

Si vous avez besoin d'annoncer la mort d'une personne, vous allez devoir rédiger un avis de décès, qui permet également de préciser les détails pratiques des funérailles. Il pourrait être défini comme une sorte de faire-part permettant d'informer les proches et les connaissances du défunt de son décès, et plus précisément de la date, du lieu et du type de funérailles (inhumation, crémation). C'est une annonce publiée dans un média, qu'il soit en ligne ou sur papier.

Outre sa fonction d'information concernant les obsèques, l'avis de décès peut prendre la forme d'un hommage au défunt, rédigé par la famille ou des personnes très proches. Il peut être considéré plus comme une convenance sociale qu'une obligation. Généralement, l'avis de décès est destiné à être diffusé dans la presse où il apparaît alors dans la rubrique des annonces nécrologiques. La définition du mot « nécrologie » par le dictionnaire précise bien ce qu'est un avis de décès : « une notice biographique consacrée à une personne morte récemment ».

Les informations obligatoires sur un avis de décès

Pour être clair, un avis de décès nécessite de respecter une structure traditionnelle.


  • Le décès est traditionnellement annoncé par la famille ou les proches en charge des obsèques. Il est d'usage de suivre un ordre précis, en commençant par le/la conjoint(e), puis les enfants ou petits-enfants, et enfin les autres membres de la famille et/ou l'entourage proche (amis, collègues).

  • Les formules employées pour annoncer le décès sont généralement : « ont la tristesse de vous faire part du décès de… », « ont la douleur de vous annoncer... ».

  • Le nom du défunt apparaît entièrement, suivi de la date de naissance ainsi que du jour du décès. Les funestes circonstances du décès peuvent ne pas être évoquées. Il peut être précisé tout élément marquant de sa vie publique : titre, décoration, investissement dans une association…

  • Il est nécessaire d'indiquer la date, l'heure et le lieu de la cérémonie civile ou religieuse (église, crématorium…). Il faut également préciser le cimetière où se déroulera l'inhumation. Il convient éventuellement de mentionner l'adresse du funérarium ou du domicile où le défunt reposera dans l'attente des funérailles.

  • Il faut mentionner sur l'avis de décès les volontés spécifiques du défunt ou de la famille : les fleurs, les couronnes, les plaques, les dons à une association, la restriction à l'entourage proche… Une simple notation « ni fleurs, ni couronnes » peut être ajoutée à la mention « selon la volonté du défunt », notamment si ce dernier a laissé un testament.

  • Ajouter en bas du texte un message de remerciements est de plus en plus fréquent. Il concerne généralement le personnel hospitalier ou les soignants qui ont accompagné le défunt dans ses derniers instants. Il est alors possible de mentionner un service, un EHPAD...

La diffusion et le coût d'un avis de décès

Pour toucher des connaissances du défunt éloignées de la famille, un avis de décès dans la presse quotidienne nationale ou régionale est indispensable. Il est également possible de publier un avis de décès sur des sites internet spécialisés.

La publication d'un avis de décès est payante. Le tarif à la ligne est le plus souvent appliqué. Ce dernier varie selon le journal, le format de l'avis et de sa taille, la présence ou non d'une photo, d'un visuel d'illustration… Différentes formules peuvent être proposées en fonction de la diffusion souhaitée de l'avis. Celui-ci peut être publié et visible jusque dans 5 départements. Il est courant que ce soit l'entreprise de pompes funèbres en charge des obsèques qui publie l'avis de décès.

Au-delà de ces codes rédactionnels, il est toujours possible de personnaliser un avis de décès. Ainsi, il sera le plus représentatif possible : photo, poème, texte ou tout autre élément autorisé par le support. Ce faire-part doit faire honneur au défunt. Il rejoindra ainsi les nombreux souvenirs à conserver.

Notez que la publication d'un avis de décès ne vous dispense pas de prévenir officiellement l'employeur du défunt, le cas échéant.

Publié le 21/06/2022

A lire ailleurs