Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Accueil Tous nos articles MonPsy, l'aide psychologique remboursée par la sécu

MonPsy, l'aide psychologique remboursée par la sécu

Le Président Emmanuel Macron a mis en place le dispositif MonPsy en avril 2022. Cela devenait urgent de proposer une aide psychologique remboursée par l'État. En effet, de nombreuses personnes dans le besoin peuvent être concernées par ce nouveau soutien. Certaines conditions sont bien sûr nécessaires pour bénéficier du remboursement par la sécurité sociale.

Être en bonne santé, c'est être en bonne santé physique et mentale à la fois. Cet état de bien-être permet de surmonter les tensions de la vie, de s'accomplir et de contribuer à la vie collective. C'est le fondement du bien-être d'un individu et donc, du bon fonctionnement d'une société. C'est la base de l'équilibre intérieur. À l'heure actuelle, devant les maladies cardio-vasculaires et les cancers, la santé mentale est le premier problème de santé publique.

Pourquoi avoir mis ce dispositif en place ?

Les conséquences de la crise sanitaire du Covid-19 sur la santé mentale des Français ont été désastreuses. En effet, d'après une enquête menée par "Santé publique France", des manifestations d'état dépressif ont été observées chez 15 % de la population. Les besoins croissants de soutiens psychologiques ne peuvent pas être assurés dans ces conditions. De plus, le coût élevé des séances peut être un frein et, de ce fait, priver certaines personnes des soins adéquats. Ainsi, le dispositif MonPsy permet d'améliorer l'accès à un accompagnement psychologique pour les citoyens.

Qui est concerné par cette aide psychologique ?

Le dispositif MonPsy concerne toutes les personnes âgées de plus de 3 ans. Les motifs de consultation sont variés : troubles anxieux et dépressifs modérés. Ces troubles peuvent être une angoisse liée à un deuil, une perte d'emploi ou une rupture. Les troubles du comportement alimentaire sans complication, les problèmes de consommation d'alcool, de tabac ou de cannabis sans dépendance sont aussi concernés. Un parcours de soins permet d'être orienté en fonction de ses troubles vers un psychologue volontaire ayant signé une convention avec l'assurance maladie.

À la veille de la mise en place du dispositif MonPsy, 1300 psychologues étaient inscrits sur la plateforme. 800 postes de psy seront bientôt créés dans les centres médico-psychologiques. En effet, les délais pour avoir un rendez-vous chez ce type de professionnels peuvent atteindre plus de 18 mois. Pour être éligible au dispositif, le psychologue doit avoir une expérience professionnelle minimum de 3 ans (en psychologie clinique ou en psychopathologie). Mais aussi être inscrit auprès de son agence régionale de santé et avoir conclu une convention avec la caisse primaire d'assurance maladie.

Comment se passe concrètement le remboursement ?

Les patients devront prendre rendez-vous chez leur généraliste pour pouvoir obtenir une prescription médicale (lettre d'adressage). La première séance sera un entretien d'évaluation. Cela permettra de déterminer le nombre de séances nécessaires. Il peut être remboursé jusqu'à 8 séances par an. Le patient devra envoyer la feuille de soins du psy avec le courrier d'adressage à l'assurance maladie. Cette dernière prendra en charge 60 % du coût des séances. La mutuelle ou la complémentaire santé remboursera le complément.

Les séances, d'environ 1 heure, sont plafonnées à 30 ou 40 euros. Ce seront les seules prises en charge par l'assurance maladie et la complémentaire santé. C'est pourquoi il est essentiel de contacter un professionnel inscrit dans le parcours MonPsy sur le site monpsy.sante.gouv.fr, car tous ne proposent pas des consultations remboursées. L'assurance maladie peut, suivant les cas, prendre en charge 100 % du coût de la séance.

Grâce au dispositif MonPsy, les Français vont devenir égaux face à l'accès aux soins psychologiques. La santé mentale positive recouvrant le bien-être, l'épanouissement personnel, les ressources psychologiques et les capacités d'agir de l'individu dans ses rôles sociaux vont pouvoir devenir accessibles à tous. Quel beau projet !

Publié le 06/05/2022

A lire ailleurs