Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier
Accueil > Conseils de rédaction > Les références à indiquer dans votre courrier

Les références à indiquer dans votre courrier

Le contexte

Vous souhaitez répondre à une lettre de l'administration, d'un organisme ou même d'une société commerciale ? N'oubliez pas de préciser la référence indiquée sur leur premier courrier.

Où écrire les références ?

Les références s'écrivent avant le texte de la lettre, y compris avant l'objet. Il convient de les aligner sur la marge gauche. Vous pouvez tout à fait les écrire en italique pour les faire ressortir, ou encore les souligner.

Quels types de références doit-on écrire ?

Il existe généralement 2 types de références : celles du destinataire et celle de l'expéditeur.
Les références du destinataire sont précisées sous la mention Votre référence tandis que celles de l'expéditeur sont indiquées par Notre référence.
Si vous devez indiquez les deux références par retour de courrier, il est d'usage d'indiquer d'abord celles du destinataire.

Les mentions généralement utilisées

Les références du destinataire sont également indiquées par les formules abrégées V/Référence, V/Réf. ou encore V/R.
Les références de l'expéditeur peuvent être écrites N/Référence, N/Réf. Ou encore N/R.
Généralement, ces mentions sont suivies d'un numéro de dossier.
Si destinataire et expéditeur ont la même référence, on se contentera d'écrire Référence ou même Réf.

Quand la date devient la référence

Si vous répondez à un courrier en ayant pour seule référence la date de la lettre, vous pouvez utiliser la mention "Votre lettre du", ou encore en version abrégée : V/Lettre du 15 juin 2013.

Bon à savoir

Les références ne sont pas toujours obligatoires mais sachez que, quand elles existent, elles peuvent grandement faciliter le traitement de votre courrier. Ne les négligez donc pas, surtout en cas de litige.

A lire ailleurs