Accueil > Conseils de rédaction > Formules de politesse

Formules de politesse

Le contexte

Savoir terminer une lettre est aussi important que sa rédaction en elle-même. La formule choisie doit être en rapport avec la personnalité du destinataire. Pour éviter les erreurs, voici un rappel des formules de politesse.

Formules simplifiées :


Cordialement - Sincèrement - Courtoisement - Sincères salutations - Amitiés - Amicalement - Bien à vous - Cordialement vôtre

Formules classiques :


Je vous prie d'agréer mes salutations distinguées.
Je vous prie d'agréer l'expression de mes sentiments distingués.
Je vous prie d'agréer l'assurance de mes salutations distinguées.
Je vous prie d'agréer l'expression de ma considération distinguée.

Formules déférentes :


Je vous prie d'agréer mes respectueuses salutations.
Je vous prie d'agréer l'expression de mes sentiments dévoués.
Je vous prie de croire à l'expression de mes sentiments les plus dévoués.
Je vous prie d'agréer l'assurance des mes respectueuses et sincères salutations.
Je vous prie d’agréer l’expression de mes respectueux hommages.

Formules pour les hautes personnalités :


Je vous prie d'agréer l'expression de ma très haute considération.
Je vous prie de croire en l'assurance de ma respectueuse considération.
Je vous prie de bien vouloir croire en l'assurance de mes respectueuses et honorables salutations.
Je vous prie d'agréer l'expression de mon profond respect.
Je vous prie d’agréer l’hommage de mon respectueux dévouement.
Je vous prie d'agréer l'expression de ma respectueuse et sincère considération.

Bon à savoir

> On peut supprimer la mention "l'expression", la formule de politesse est alors moins déférente.
> Attention : on exprime des sentiments, pas des salutations. Pour des sentiments, on emploie aussi le verbe "agréer", tandis que pour des "salutations", on utilise "agréer" ou "recevoir".
> "Cordialement" est plutôt réservé à des personnes qui se connaissent assez bien pour utiliser un adverbe dont l'origine est "cœur".
> Réservez les hommages pour les dames.